iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

Préserver le capital de vie des abeilles

Nos ruches souffrent durement de mortalités hivernales. Elles ne sont sans doute pas à imputer toutes aux pratiques apicoles, loin s’en faut ; mais dans un tel contexte, la seule chose que l’éleveur puisse faire, c’est mettre tout en œuvre pour que ses colonies aient, dès le début du printemps, la vigueur nécessaire à la reprise en force de l’élevage. L’époque où l’abeille s’élevait quasiment toute seule est révolue et nous ignorons si elle ne reviendra jamais : il nous faut affiner nos pratiques pour mettre toutes les chances du côté des colonies. C’est donc toute l’économie de la ruche qu’il nous faut considérer, et cela dès le début du mois de juillet.

<

Lire l'article

Voir aussi:

La grappe hivernale

 

Source: abeilles & cie 3-2010 n°136; http://www.cari.be

Author:José Artus; Rédaction: Estelle Carton de Wiart & Janine Kievits
Back to overview