iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

Création de jeunes colonies (nuclei)

Création de nuclei Création de nuclei

Création de nuclei

Méthode pour la création de nuclei Méthode pour la création de nuclei

Méthode pour la création de nuclei

Cage à reine Cage à reine

Cage à reine

Ruchette pour jeunes colonies Ruchette pour jeunes colonies

Ruchette pour jeunes colonies

Chasse abeilles Chasse abeilles

Chasse abeilles

Hausses posé sur la ruche Hausses posé sur la ruche

Hausses posé sur la ruche

Essaim Essaim

Essaim

Pourquoi multiplier ses colonies ? Cela peut être pour augmenter le cheptel, pour renouveler les colonies, pour la vigueur des jeunes reines, pour la sélection de vos colonies préférées, etc. Dans la nature, l’abeille a trois méthodes pour se reproduire : l'essaimage (reproduction naturelle des abeilles), le remérage (renouvellement d'une reine déficiente ou âgée), la cellule de sauveté (perte de la reine). L’apiculteur-trice a lui aussi différentes méthodes à sa disposition pour multiplier artificiellement son cheptel, ce sont des procédés plus ou moins complexes et cela va de la simple division, à l’élevage de reines par le picking. L’objectif pour l’abeille comme pour l’apiculteur est de faire naître une reine afin que celle-ci engendre une nouvelle colonie.

Les nuclei sont la colonne vertébrale d'une apiculture à succès. Ils se développent souvent très bien la deuxième année, ont peu de dispositions à l'essaimage et donnent des miellées plus importantes que la moyenne. De plus, la création de nuclei donne la possibilité d'une sélection rigoureuse : les colonies faibles seront constamment éliminées. ApiService propose que le nombre moyen des colonies jeunes soit de 50%. Un apiculteur ayant 10 colonies de production va créer 5-7 nuclei. Le meilleur moment pour créer des nuclei est de mai à juin/juillet (selon les régions).

"Beaucoup de chemins mènent à Rome" en matière de création de nuclei. On peut créer des essaims artificiels et des nuclei de diverses manières. Ci-dessous les méthodes suivantes vont être expliquées :

Avant de commencer, il faut se poser deux questions ?

  1. D'où vient la reine ?
  2. Combien de temps ai-je à disposition pour avoir les premières abeilles ouvrières?

Les reines peuvent provenir :

  • des propres larves ou de ses oeufs
  • de propres cellules royales : On peut également profiter des méthodes de reproduction naturelles des abeilles en utilisant les cellules royales d’une ruche voulant ou ayant essaimé. Cela peut sembler bien pratique, mais cela peut multiplier les colonies essaimeuses ou des colonies de qualité quelquefois médiocre.
  • de l'achat de reines vierges : D’un prix très abordable, elles proviennent la plupart du temps d’un élevage de reine d’un apiculteur expérimenté qui a fait une sélection. Mais comme elles seront fécondées par des mâles de votre secteur, les filles ne seront pas génétiquement pures. Mais les caractères principaux seront conservés, car venant de la reine.
  • de l'achat de reines fécondées : Cela consiste à se procurer des reines fécondées chez un éleveur ayant des abeilles avec les qualités que l’on souhaite : résistantes aux maladies, prolifiques, douces, nettoyeuses, etc..  L’intérêt de cette formule par rapport aux autres est bien sûr que l’on est certain à 98 % d’avoir des abeilles de races, ayant les qualités espérées.
  • de l'élevage de reines : C’est le procédé qui consiste à avoir recours à l'élevage de reines à partir de ses propres colonies.

Il faut savoir que, selon le procédé utilisé, le temps écoulé entre la mise en place de la ruchette et les premières naissances d’ouvrières peut aller de 3 semaines pour l’introduction d’une jeune reine en ponte à 7 à 8 semaines pour une simple division.

Dans le graphique ci-dessus, on voit que l’introduction d’une reine fécondée est la méthode la plus rapide pour créer une nouvelle colonie (à condition que la reine soit acceptée bien entendu). Dès son acceptation ou dans les jours qui suivent, la jeune reine commencera sa ponte (en vert clair sur le graphique).

On voit aussi que, lors de l’introduction d’une reine vierge, un temps plus important est nécessaire jusqu’à la première ponte. Ce temps que nous avons fixé arbitrairement à 7 jours correspond à la durée qu’il faut à la jeune reine vierge pour que se développent ses organes de reproduction, pour qu’elle effectue son vol de fécondation et enfin le temps qui lui est nécessaire pour préparer sa première ponte (7 jours supplémentaires). Ce laps de temps en bleu sur le graphique, peut être variable surtout en fonction des conditions météo.

Il en est de même pour l’introduction de cellules royales. La naissance des nouvelles reines est bien entendu dépendante de l’âge des cellules introduites. Sur le graphique, nous avons choisi 2 jours avant la naissance, mais il est évident que ce temps peut être plus long ou plus court selon l’âge des cellules royales.

Comme on le voit, c’est par simple division qu’il faut le plus de temps avant que naisse une nouvelle colonie. La raison en est simple, c’est parce que les abeilles partent d’un simple oeuf ou d’une simple larve de moins de 3 jours pour créer une ou plusieurs nouvelles reines afin que leur peuple survive.

voir aussi:

Renouveler les colonies et reines

1. Nuclei par division sans déplacement

Déroulement du travail:

  • Lors d'une journée ensoleillée et entre 11h00 et 14h00 déplacer la colonie-mère de 5m environ
  • poser une nouvelle ruche sur l'ancien emplacement
  • placer dans la nouvelle ruche deux cadres de jeune couvain et des oeufs ainsi que deux cadres de nourriture (sans les abeilles, mais en tout les cas sans la reine)
  • ajouter environ 5 cadres de cire gaufrée ou de cadres bâtis récents
  • toutes les abeilles butineuses de la colonie mère déplacée vont revenir dans la nouvelle ruche à l'ancien emplacement et vont élever une nouvelle reine
  • premier contrôle après 9 jours de la jeune colonie (nbr. d'abeilles, nourriture etc.), pour éviter l'essaimage et par sécurité, éliminer dans le nuclei toutes les cellules royales sauf une belle
  • dès qu'il n'y a plus de couvain operculé (env. après 24 jours) traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)
  • dans le nuclei (colonie mère) avec la vieille reine: contrôler le couvain et la réserve de nourriture

2. Nuclei par division avec déplacement

Déroulement du travail:

  • sans chercher la reine, prélever 2 - 5 cadres de la colonie mère avec beaucoup de couvain operculé et les mettre dans jeune couvain et des oeufs (oeufs) et les placer dans la nouvelle ruche entre deux cadres de nourriture bien lourds (si vous ne possédez pas de cadres de nourriture, il faut tout de suite nourrir le nuclei avec du sirop).
  • vérifier que dans la colonie mère il restent aussi des cadres avec beaucoup de jeune couvain et des oeufs
  • déplacer la nouvelle ruchette le même jour à 3 km de l'ancien emplacement et laisser voler librement les abeilles (evt. nourrir le nuclei)
  • premier contrôle de la colonie mère et du nuclei après 9 jours (nbr. d'abeilles, nourriture etc.). La reine peut se trouver dans la colonie mère ou dans le nuclei. Si la reine est présente, il y'a de la ponte. Si la reine n'est pas présente, par sécurité, éliminer dans cette colonie toutes les cellules royales sauf une pour éviter l'essaimage. Ou encore éliminer toutes et introduire une reine d'élevage fécondée
  • dès qu'il n'y a plus de couvain operculé (env. après 24 jours) traiter la colonie à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)
  • dans la colonie avec la vieille reine: contrôler le couvain et la réserve de nourriture
     

3. Nuclei par attirance

Déroulement du travail:

  • prendre à une ou plusieurs colonies 2 - 5 cadres de couvain avec beaucoup de couvain operculé, mais sans les abeilles
  • l'espace vide dans la colonie donneuse est complété avec des cadres de cire de cire gaufrée
  • poser une grille à reine et deux hausses (ou un corps de ruche) sur la colonie donneuse ou une autre colonie avec beaucoup d'abeilles (colonie à viande)
  • suspendre les cadres prélevés de couvain sans abeilles entre deux ou trois cadres de nourriture dans ces deux hausses (si vous ne possédez pas de cadres de nourriture, il faut tout de suite nourrir le nuclei avec du sirop)
  • après deux heures ou le lendemain, on peut transférer les cadres dans les deux hausses dans une ruchette
  • déplacer la nouvelle ruchette le même jour à 3 km de l'ancien emplacement et laisser voler librement les abeilles (evt. nourrir le nuclei)
  • premier contrôle après 9 jours de la jeune colonie (nbr. d'abeilles, nourriture,etc.), pour éviter l'essaimage et par sécurité, éliminer dans le nuclei toutes les cellules royales sauf une belle
  • dès qu'il n'y a plus de couvain operculé (env. après 24 jours) traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)

4. Nuclei à couvain

Déroulement du travail:

  • entreposer le cadre ou se trouve la reine de la colonie
  • déposer 2 - 5 cadres avec beaucoup de couvain operculé et couverts d'abeilles dans une nouvelle ruchette entre deux cadres de nourriture lourds (si vous ne possédez pas de cadres de nourriture, il faut tout de suite nourrir le nuclei avec du sirop)
  • ajouter avec une brosse les abeilles d'un cadre de couvain
  • replacer le cadre ou se trouve la reine dans la colonie donneuse et compléter les espaces vide avec des cadres de cire gaufrée
  • déplacer la nouvelle ruchette le même jour à 3 km de l'ancien emplacement et laisser voler librement les abeilles (evt. nourrir le nuclei)
  • premier contrôle après 9 jours de la jeune colonie (nbr. d'abeilles, nourriture,etc.), éliminer dans le nuclei toutes les cellules royales et introduire une reine d'élevage (ou en cas de nécessité on laisse le nuclei élever sa propre reine)
  • dès le moment qu'il y a une reine, nourrir avec 2 à 5 litres de sirop
  • si la jeune colonie élève sa propre reine et dès qu'il n'y a plus de couvain operculé (env. après 24 jours) traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)

voir aussi:

Nucléus avec couvain regroupé
Multiplication d’un nucleus

5. Nuclei avec reine

A conseiller avec des colonies prêtes pour l'essaimage

Déroulement du travail:

  • mettre 2 - 3 cadres sans cellules royales avec abeilles, couvain et reine entre deux cadres der nourriture dans une nouvelle ruchette (si vous ne possédez pas de cadres de nourriture, il faut tout de suite nourrir le nuclei avec du sirop)
  • enlever toutes les cellules royales de la nouvelle ruchette et de la colonie mère
  • déplacer la nouvelle ruchette le même jour à 3 km de l'ancien emplacement et laisser voler librement les abeilles (evt. nourrir le nuclei) ou la poser dans une cave sombre et fraîche pendant 2 nuits, puis l'installer de soir du troisième jour dans le rucher et laisser voler les abeilles
  • premier contrôle après 9 jours de la colonie mère (nbr. d'abeilles, nourriture,etc.), éliminer toutes les cellules royales et introduire une reine d'élevage
  • dès le moment qu'il y a une reine, nourrir avec de sirop
  • si la jeune colonie élève sa propre reine et dès qu'il n'y a plus de couvain operculé (env. après 24 jours) traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)

6. Nuclei avec les abeilles des hausses

Déroulement du travail:

  • Marquer et engager une reine d'élevage dans une cagette
 
  • Introduire dans une nouvelle ruche 6 cadres de cire gaufrées et suspendre la nouvelle reine d'élevage au milieu de la ruchette
 
  • poser un chasse abeille, sur la nouvelle ruchette pour que les abeilles puissent descendre et plus remonter
  • si la ruchette est plus petite que les hausses il faut ajouter des listes en dessous des chasses abeilles (voir image).
 
  • poser 2 - 3 hausses (1 à 2 kg d'abeilles) sur le chasse abeille
  • attirée par les phéromones de la reine, les abeilles vont descendre dans la ruchette
  • après env. 24 h enlever les hausses et fermer la nouvelle colonie
 

 

  • déplacer la nouvelle ruchette le même jour à 3 km de l'ancien emplacement et laisser voler librement les abeilles ou la poser dans une cave sombre et fraîche pendant 2 nuits, puis l'installer de soir du troisième jour dans le rucher et laisser voler les abeilles
  • nourrir de suite avec du sirop
  • premier contrôle après 7 jours de la nouvelle colonie (reine acceptée, nbr. d'abeilles, nourriture,etc.)
  • traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)

voir aussi:

Nucléi d'été avec les abeilles des hausses

7. Essaim artificiel

Déroulement du travail:

  • capturer la reine de la colonie mère et la mettre dans une cage à reine
  • mettre la cage avec la reine de la colonie mère ou une nouvelle reine d'élevage dans une caisse à essaims (ou dans une ruchette avec des cadres de cires gaufrées)
  • prélever 1 à 2 kg d'abeilles de la colonie (ou de plusieurs colonies) mais sans la reine et les brosser dans la caisse à essaim
  • donner immédiatement un peu de nourrissement liquide à l'essaim artificiel
  • mettre l'essaim dans une cave sombre et fraîche jusqu'au moment où une grappe d'essaimage homogène s'est constituée autour de la cage  à reine (une à deux nuits)
  • le déposer sur un site de jeunes colonies à environ 3 km de distance avec des cadres de cires gaufrées et libérer la reine (si l'essaim artificiel doit être logé sur le même site qu'auparavant, il faut le laisser au moins 4 nuits dans la cave et le nourrir)
  • premier contrôle après 7 jours de la nouvelle colonie (reine acceptée si introduit une nouvelle reine, nbr. d'abeilles, nourriture,etc.)
  • traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)
  • contrôle de la colonie donneuse

voir aussi:

Essaim artificiel
Essaim artificiel avec reine

8. Essaim naturel

L'instinct d'essaimage des colonies fortes peut ne pas être contré, mais être utilisé avantageusement pour la multiplication naturelle des colonies saines. Les colonies fortes, prêtes à l'essaimage produisent d'habitude des reines d'excellente qualité, car elles seront nées d'une manière naturelle grâce à l'abondance de la miellée de printemps.

Déroulement du travail:

  • vaporiser de l'eau sur la grappe formant l'essaim
  • secouer ou brosser la grappe dans une caisse à essaim
  • poser la caisse à essaim au sol à proximité (si possible à l'ombre)
 
  • laisser une ouverture afin que les abeilles encore en vol puissent rejoindre l'essaim
  • le soir à la pénombre, fermer la caisse à essaim et la mettre une ou deux nuits dans une cave sombre et fraîche
  • reloger la colonie le soir suivant dans uns ruche avec des cadres de cires gaufrées (poser une hausse vide sur la ruchette, déposer la grappe d'essaim dans la hausse vide en donnant un coup sur le couvercle de la caisse à essaim, fermer avec le couvre-cadre, enlever la hausse vide le lendemain)
  • au soir du deuxième jour, après avoir relogé, l'essaim sera nourri (3 à 8 litres de sirop, jusqu'à ce que tous les cadres soient bâtis)
  • premier contrôle après 7 jours de la nouvelle colonie (reine acceptée, nbr. d'abeilles, nourriture, marquage de la reine etc.)
  • traiter le nuclei à l'acide oxalique (par pulvérisation, par dégouttement ou par évaporation)

voir aussi:

Comprendre l'essaimage

 

Sources:

L'apiculture une fascintation, Edition SAR, Volume 1 (2014)

Créer de nouvelles colonies dans son rucher, Robert Hummel & Maurice Feltin (2015)

Author:S. Imboden
Création de nuclei Création de nuclei

Création de nuclei

Méthode pour la création de nuclei Méthode pour la création de nuclei

Méthode pour la création de nuclei

Cage à reine Cage à reine

Cage à reine

Ruchette pour jeunes colonies Ruchette pour jeunes colonies

Ruchette pour jeunes colonies

Chasse abeilles Chasse abeilles

Chasse abeilles

Hausses posé sur la ruche Hausses posé sur la ruche

Hausses posé sur la ruche

Essaim Essaim

Essaim

Back to overview