iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Tes articles

Le volume du couvain

Quel est le volume approximatif du couvain en fonction de la capacité de ponte de la reine ? De combien de cadres de corps la reine doit disposer pour pondre sans restriction de place ?

On se rappelle que, théoriquement, un cadre de corps Dadant compte, sur ses 2 faces, 8'692 alvéoles de 5 mm de largeur. En pratique, les cadres n’étant pas entièrement et parfaitement bâtis, peut retenir environ 7'000 alvéoles par cadre de corps Dadant sur ses 2 faces.

 

On sait que le parcours d’un ovule fécondé (ouvrière) comprend 3 stades : pendant 3 jours l’œuf se positionne au fond de l’alvéole. Au 3e jour une larve éclot ; elle sera nourrie pendant 6 jours, d’abord avec de la gelée royale puis avec du miel et du pollen avant l’operculation qui dure 10 jours pour le stade de la nymphe. Finalement l’imago émerge au 21e jour.   

On se souvient que la ponte de la reine varie en fonction de multiples facteurs : saison, apports nectar/pollen, température/météo, essaimage, etc.

En admettant que la reine ponde chaque jour le même nombre d’œufs fécondés (ouvrières) et que le couvain soit exempt de maladie ou de parasitose, combien de cadres sont nécessaires pour qu’elle puisse réaliser son cycle de ponte (de 21 jours) sans être limitée par la place disponible, sans blocage de ponte ?

Si la reine pond régulièrement 1'500 œufs par jour, elle a besoin de 4 cadres pour réaliser un cycle complet de 21 jours (1500 œufs x 21 jours : 7'000 alvéoles = 4 ½ cadres de corps Dadant).

De même, si la reine pond 2'000 œufs par jour, elle aura besoin de 6 cadres de corps.

Enfin, si une reine particulièrement féconde pond 3'000 œufs par jour, le couvain couvrira 9 cadres de corps.

Inversement, si lors de la visite, on constate 3 cadres de corps complètement recouverts de couvain de tous stades, on peut en déduire que la reine pond environ 1'000 œufs par jour :                              

(3 cadres x 7'000 alvéoles : 21 jours = 1’000 œufs par jour).

En pratique, la ponte est centrée au milieu du cadre, laissant souvent des croissants plus ou moins larges de pollen/miel à sa périphérie. La surface du couvain est très rarement parfaitement homogène et la reine pond avec irrégularité. L’estimation de la ponte de la reine doit donc être faite avec un peu de pifs. Avec l’habitude, un bon coup d’œil permet d’approcher la vérité… 

 


 

 

Auteur:Claude Pfefferlé
Retour à la page principale