iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

Types de ruches

Le rucher pavillon date du 19ème siècle et sa conception servait à l’entreposage des paniers et des ruches avec accès depuis l’arrière. Le rucher devait protéger les abeilles du vent, de la pluie et des vols. La ruche « suisse » avec accès par l’arrière est de nos jours encore l’exploitation la plus courante en Suisse alémanique. En dehors de la Suisse, l’apiculture se pratique principalement en ruches à hausse multiple.

Rucher pavillon ou rucher en plein air ?

 
Rucher pavillon   Rucher en plein air

Rucher pavillion

Le rucher pavillon date du 19ème siècle et sa conception servait à l’entreposage des paniers et des ruches avec accès depuis l’arrière. Le rucher devait protéger les abeilles du vent, de la pluie et des vols. La ruche « suisse » avec accès par l’arrière est de nos jours encore l’exploitation la plus courante en Suisse alémanique. En dehors de la Suisse, l’apiculture se pratique principalement en ruches à hausse multiple.

Avantages :

  • Les colonies, ruches et outils sont protégés du vent, de l’humidité et du vol
  • La peinture sur les ruches est superflue et elles perdurent pendant des décenies
  • L’apiculture peut se pratiquer par temps de pluie et de froid
  • Les piqûres sont moins fréquentes, car l’envol se fait par la partie frontale du rucher
  • L’outillage et le stockage du matériel sont à portée de mains
  • Le rucher évite un autre lieu de stockage et des transports en voiture
  • Une tradition régionale est maintenue

Désavantages :

  • Un coût d’acquisition élevé
  • Un permis de construire est nécessaire
  • Un déplacement vers un meilleur emplacement est laborieux et coûteux
  • Le nombre de colonies es déterminé par la taille du rucher
  • L’apiculteur est lié à l’emplacement
  • Une capacité de stockage limitée
  • L’extraction requiert souvent un autre lieu, car beaucoup de ruchers sont petits et n’ont qu’une pièce

Rucher de plain air

L’apiculture de plein air, la plus simple, s’exerce avec deux à dix ruches. Pour cette grandeur d’exploitation, le stockage des outils et du matériel se fait dans la cave ou atelier de bricolage. Pour l’extraction on utilise une pièce propre et sans odeurs. L’apiculture de plein air se pratique surtout avec des ruches à hausses multiples.

Avantages :

  • Un permis de construire n’est pas nécessaire
  • Coût minimal (évent. location du terrain)
  • Adaptable à l’environnement
  • Par manque de parois protectrices du rucher fixe, les abeilles réagissent vite aux changements de température
  • Favorable à un travail rationnel avec les colonies (bonne disponibilité de place et lumière)

Désavantages :

  • Les ruches sont exposées aux conditions climatiques et au vol
  • Il faut un lieu pour l’outillage et le stockage de matériel (cadre, fonds, etc.)
  • Le déplacement de l’outillage et des cadres devient nécessaire pour tous les travaux, ce qui exige une voiture
  • Les travaux seront difficiles par mauvais temps
  • D’habitude, il faut porter un voile pour travailler
Author:L'apiculture - une fascination, édition SAR, 2014
Back to overview