iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

Renouveler les colonies et reines

La bonne pratique apicole: L’avantage des nucléi de printemps par rapport aux nucléi d’été est d’avoir une première estimation avant l’hivernage, de la valeur de la reine avec un mois de ponte supplémentaire.

Situation de départ : rucher de 10 colonies avec une estimation de perte hivernale bon an mal an de 30%.

Matériel supplémentaire :

  • Matériel d’élevage
  • 10 ruchettes Apidea + 3 haussettes (5 cadrons) avec 3 nourrisseur
  • 3 ruches à 6 cadres sans abeille

A mi-mai, consacrer à l’élevage une belle colonie de 12 cadres. Orpheliniser cette colonie 5 jours avant le greffage puis supprimer les cellules amorcées en secouant tous les cadres pour être sûr de ne manquer aucune cellule. Prélever le couvain  chez un moniteur-éleveur. Le but est d’atteindre 14 cellules royales (CR). A J+9 jours après le picking, peupler 10 Apidea avec de la nourriture (80g d’abeilles dont quelques mâles peut-être) puis les mettre à la cave. Le lendemain introduire une CR par Apidea et conserver les ruchettes à la cave pendant 3 jours supplémentaires puis contôler la naissance de la reine. Si la fécondation se fait en station il faut filtrer les abeille des mâles.

Sprayer les cadres de la ruche éleveuse avec abeilles à l’acide lactique, et partager la colonie éleveuse en 4 nuclei de 3 cadres dont au moins un cadre de couvain (supprimer restant) plus un cadre vide et une CR ; les cadres de hausse sont brossés pour garnir le 4ème cadre. Les nucléi et les ruchettes Apidea sont transférés dans un autre rucher.

A mi-juin on devrait avoir 4 nucléi et 10 Apidea en ponte mais on estime qu’une reine n’est pas née et qu’une reine n‘est pas rentrée de fécondation. Il nous reste 12 reines en ponte.

Si les nucléis ne donnent pas satisfaction, changer la reine, prise dans une Apidea. En fin de saison les nucléi devraient être sur 6 cadres. Ne pas oublier de les nourrir peu mais souvent.

On choisit les 5-6 meilleures reines restantes selon la compacité du couvain. Ces reines vont remplacer une partie des reines des 9 colonies du rucher.

On équilibre les Apidea dont chacune a au moins un cadron avec des œufs. On laisse Dame Nature opérer et à mi-juillet, on a 8 F2 en ponte. Ces F2 vont servir soit à :

  • Sauver une colonie orpheline
  • Remplacer les reines d’essaim
  • Remplacer les non-valeurs
  • Remplacer des reines mortes suites aux traitements anti-varroas.
  • Constituer des nucléi d’été (abeilles des hausses, voir article)

Les ruchettes Apidea sont fusionnées en 3 Apidea avec haussette et nourrisseur (10 x 3 cadrons donnent 3 x 10 cadrons). Ce qui permet de conserver des reines F2 tout au cours de l’automne, même jusqu’à la fin de l’hiver. Attention : il faut redonner du candi en décembre.

En fin d’été, l’apiculteur se retrouve avec 9 colonies pour moitié constituées de reines F1 de l’année et 4 nucléi. Au printemps suivant, le rucher se retrouve à 10 colonies après les pertes hivernales et des reines F2 de réserve.

Plan B : Apiculteurs avec 3-4 colonies

Une solution possible est de se constituer en une petite association de 3 apiculteurs avec 3-4 ruches. Chaque année, à tour de rôle, un apiculteur consacre une colonie à l’élevage et garde à la fin 2 nucléis et 2 reines F1 et 2 reines F2. Les 2 autres apiculteurs reçoivent 1 nucléus et 2 reines F1 ainsi que 2 reines F2.

Il est bon de coucher par écrit les buts et moyens de cette association !

 

Author:Gilbert Duruz, conseiller apicole
Back to overview