iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

Nucléi d'été avec les abeilles des hausses

La bonne pratique apicole: A la fin juillet, l’apiculteur prélève le miel récolté dans la hausse et prépare sa colonie pour l’hiver (nourrissement et traitements). L’importante colonie qui occupait le corps et la hausse se retrouve carrément à l’étroit sans la hausse et les vieilles butineuses disparaîtront dans les semaines qui suivent. Une méthode simple permet de donner une 2e vie à ces abeilles en créant des nuclei d’été.

Lieu : emplacement de la ruche de production avec hausse (abrégé R0 par la suite).

Date : au moment de retirer les hausses (jusqu’à mi-juillet).

Matériel :

  • une balance pour ruche
  • une ruche (abrégé r0 par la suite) vide avec 5 cadres garnis de cire gaufrée (avec fond, nourrisseur, toit et partition)
  • lève-cadre, brosse à abeilles, entonnoir avec couvre-cadre
  • une hausse fermée destinée à recevoir les cadres de miel sans abeilles.

Manipulation :

  1. Poser r0 sans la partition, avec le couvre-cadre et l’entonnoir du côté opposé aux cadres sur la balance. Tarer.
  2. Brosser les cadres d’une hausse de R0 au-dessus de la grille à reine, dans l’entonnoir jusqu’à 1.8 kg d’abeilles.
  3. Taper la ruche au sol et enlever rapidement l’entonnoir + planche avec trou pour l’entonnoir, recouvrir avec le couvre-cadre avec le nourrisseur + toit.
  4. Déplacer r0 à la cave puis donner 1 litre de sirop.
  5. Déplacer la hausse contenant les cadres de miel vers le local pour l’extraction.
  6. Le matin suivant, introduire la reine en ponte par le trou de vol de r0 et refermer.
  7. En fin de journée sortir r0 à son emplacement d’hiver dans le rucher de nuclei. (emplacement différent du rucher de production).
  8. Nourrir 2-3 litres.
  9. Ouvrir la ruche dès la nuit.
  10. 2 jours plus tard, traiter à l’acide oxalique et mettre la partition.
  11. Une semaine après, contrôler la ponte et repositionner les cadres au centre de la ruche.
  12. Stimuler au sirop 50%.
  13. Avant fin août introduire une 6e cire gaufrée.

Avantages :

  1. Pas besoin de mettre le chasse-abeille
  2. Pas d’abeilles qui agressent car elles sont rapidement confinées dans r0.
  3. 99.9% d’acceptation de la nouvelle reine.
  4. Très peu de varroa dans le nucleus.
  5. Pas besoin d’une cage à essaim ni de transvasage.
  6. 2e vie pour les abeilles de la hausse.

Méthode générale :

  1. Deux emplacements : un rucher de production et un rucher de nucléis
  2. On répète l’opération décrite ci-avant autant de fois que l’on peut/veut en fonction des abeilles de hausse disponibles. Par exemple R0 = 10 ruches et création de 7 nuclei.
  3. Il se peut que l’on ne soit pas content d’une colonie. On peut procéder avec les cadres de base comme l’on fait avec les cadres de hausse et on répartit les cadres de base dans les autres ruches de production (une alternative au changement de reines).
  4. Pour donner une idée une ruche Nicod 10 cadres avec fond, nourrisseur et toit revient avec les 6 cadres (12 en divisible) à moins de 180.-fr. soit moins que l’achat d’un nucleus. Sans faire de la publicité cette ruche convient bien à cette opération, légère, passe bien l’hiver.
  5. Au printemps suivant, visite du rucher des nuclei. On repère les nuclei bien développés.
  6. Visite du rucher R0, on ne gardera que le nombre de ruches qui ont le plus fort potentiel, puis on fusionne ce qui reste avec les nuclei et l’on se retrouve avec un rucher de production de 10, si c’est le nombre qui convient à l’apiculteur.
  7. A fin mai, on peut faire un élevage en allant chercher du couvain chez un moniteur-éleveur et l’on élève les reines dont on aura besoin à mi-juillet.
    1. On fait des F1 au rucher, méthode simple
    2. On va en station (avec l’ensemble des ruchettes) ce qui donne la possibilité l’année suivante de faire du picking sur la meilleure colonie
    3. On arrive ainsi à avoir des colonies avec une majorité de reines de un an et les meilleures reines de deux ans qui ont passé deux hivers.

    Cette manière de faire est un guide que l’on doit adapter à son environnement, à sa manière de pratiquer. On peut très bien coopérer avec un autre apiculteur pour baisser les coûts

Author:Gilbert Duruz, conseiller apicole
Back to overview