iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

L'entretien du matériel apicole

On profitera des mois d'hiver pour nettoyer tout son matériel apicole. Non seulement cela évitera, peut-être, certaines maladies, mais quel plaisir de retrouver au printemps des outils en bon état et surtout qui ne collent pas.

  • L'intérieur de l'enfumoir sera brulé au petit chalumeau et brosse. Attention le métal devient très chaud ! On brossera aussi l'extérieur.
  • Le lève-cadre et les spatules seront passés au chalumeau et à l'eau de javel pour être désinfectés.
  • La brosse à abeilles sera lavée à l'eau de javel.
  • Les ruches ou ruchettes vides, en bois, seront passées au chalumeau et raclées de toutes parts.
  • Chaque deux ans, il est conseillé de nettoyer complètement chaque ruche habitée. Pour cela, on transvasera la colonie dans une ruche propre. Petite idée : nettoyer les ruches paires (selon leur numéro) les années paires et les ruches impaires, les années impaires.
  • On n'oubliera pas de nettoyer, chaque année, les nourrisseurs. Pour se simplifier la tâche, à la fin du nourrissement (les nourrisseurs toujours sur les ruches) retirer les cloches ou autres, afin que les abeilles atteignent le récipient. Elles vous le nettoieront.
  • Tout le matériel d'extraction doit être nettoyé et séché après son utilisation. Si on devait graisser des roulements, utiliser seulement de la graisse alimentaire et en petite quantité.
  • Les vieux cadres seront débarrassés de leur cire. On pourra les gratter, les passer au chalumeau et à l'eau de javel et retendre des fils.
  • Les cadres encore en bon état (on doit pouvoir encore voir la lumière au travers) seront traités contre la fausse teigne et stockés dans une armoire ou un box bien fermés. Des produits contre la fausse teigne existent dans les commerces (p.ex. B 401, Melonex, acide formique). Si possible, il faut éviter d'utiliser des produits chimiques (résidus dans la cire !). Vous pouvez plutôt placer les cadres 48 heures au congélateur ou les entreposer à l’extérieur sur des supports qui permettent une bonne aération. Pensez à espacer les cadres de 2 ou 3 centimètres, surtout s’ils contiennent du pollen stocké. La congélation a l'avantage de détruire les œufs de la fausse teigne et ainsi d'éviter une réinfection, dans la mesure où ils sont bien stockés. Notons qu’à partir de
    1 000 m d’altitude, la grande fausse teigne se développe très peu.
  • Les vieilles cires peuvent être fondues et remises au marchand qui vous l'échangera contre des feuilles de cire. Certains marchands acceptent les rayons de cire non fondus, mais attention à ne pas livrer des rayons encore plein de nourriture ou atteints par la teigne.
  • Pour débarrasser les cadres de leur nourriture, mettre les cadres dans une ruche forte, derrière les partitions. En deux jours, les abeilles auront vidé le rayon. Vous pouvez aussi placer une hausse sur la planche couvre-cadres en laissant un passage de 2 cm et poser le cadre à plat, sur des liteaux. Les abeilles auront l'impression de piller et le cadre sera nettoyé en peu de temps. Ne pas mettre les cadres suspendus dans un arbre, à l'air libre autour du rucher. Vous risquez un pillage et un risque de propagation de maladies !
  • N'oubliez pas, non plus, l'aspect visuel de vos ruches et pensez de temps en temps à les repeindre. Utilisez alors des peintures ou vernis acryliques.
Author:Corinne Gabioud; Huguette Carron; Gilbert Duruz; Joël Favre; Pierre-Alain Mariéthoz; Robert Mottiez; Alain Salamin; Olivier Siggen
Back to overview