iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

Formes de pissenlit (Tribus Cichorieae)

Plantes herbacées vivaces avec des feuilles dentelées disposées en rosette. Les tiges robustes portent de grosses inflorescences composées de nombreuses fleurs bisexuées pouvant être jaunes, orange ou bleues. L’infrutescence de forme sphérique est composée de graines qui, grâce à leur pappus en forme de parapluie, sont disséminées par
le vent. En Suisse, par exemple, le pissenlit officinal (Taraxacum officinale), la chicorée sauvage (Cichorium intybus) ainsi que différentes espèces de crépides (Crepis sp.) et d’épervière (Hieracium sp.) sont des espèces appartenant aux « formes de pissenlits » (ayant des pollens difficiles à distinguer).

Importance pour les abeilles: le pissenlit officinal produit de grandes quantités de nectar et de pollen et est, à basse altitude et dans les zones subalpines, important pour le développement des colonies au printemps. Les autres « formes de pissenlits » sont des sources importantes de nectar et de pollen, notamment grâce à leurs floraisons
longues et échelonnées.

Répartition: T. officinale: très répandu partout en Suisse dans les prairies grasses, les champs, au bord des chemins, sur les sols riches en nutriments (par ex. dans les jardins). Une fauche et un fumage trop fréquents favorisent sa propagation. Chicorée sauvage: au bord des chemins, dans les décombres, surtout dans les régions de l’ouest et du nord de la Suisse. Épervière piloselle (H. pilosella): prés secs, pâturages maigres, très répandue dans toute la Suisse. Crépide bisannuelle (C. biennis): prairies, pâturages, surtout au nord et à l’ouest.

Période de floraison:
pissenlit: d’avril à mai;
chicorée: de juillet à septembre;
épervière piloselle: de mai à octobre;
crépide bisannuelle: de mai à juillet.

 

Pollen Pissenlit : ❶❷❸❹

Nectar Pissenlit : ❶❷❸ ∅

 

Légende : L’intérêt apicole est indiqué avec l’échelle: 1 (faible), 2 (moyen), 3 (bon) et 4 (très bon)
(Maurizio & Schaper, 1994; Pritsch, 2007).

Author:Agroscope; www.agroscope.ch
Back to overview