iManagement

Échangez vos idées ou posez vos questions à nos experts

Your articles

De l’œuf à l’imago

Les œufs pondus par la reine passent par plusieurs stades de développement. Le premier, qui dure à peine 3 jours, est le plus critique parce qu’il correspond au développement, à l'intérieur de l'œuf, du système nerveux et digestif de la larve qui va naître. Après l'éclosion de l’œuf, commence l'étape larvaire avec la naissance d’une larve sans antennes, sans yeux, sans pattes, sans ailes qui sera nourrie avec un régime composé exclusivement de gelée royale pendant 3 jours.

(Foto: kleinewelt)

A partir du septième jour commence l'étape prépupe puis pupe. Les larves des futures ouvrières consomment du pollen (protéines) et du miel (sucres) et d’autres sécrétions que les nourrices produisent à partir des apports des butineuses.

Seule la reine est alimentée exclusivement avec de la gelée royale tout au long des 6 jours de son développement larvaire.  

 

  Après l’operculation de l’alvéole commence le stade nymphal pendant lequel l’insecte accomplit sa métamorphose, caractérisée par des changements morpho-anatomiques et physiologiques pour aboutir à l’émergence de l’imago ou insecte adulte parfait (reine, ouvrière ou faux-bourdon).
Cellule royale ouverte  
L’ouvrière fraichement émergée est de petite taille, blanchâtre et recouverte de poils fins ; elle se déplace de façon un peu maladroite, est inoffensive et ne vole pratiquement pas. La reine se distingue par la grande taille de son abdomen, qui augmentera encore de façon significative après la fécondation et par son dard et sa poche à venin déjà fonctionnels pour éliminer une éventuelle reine concurrente.  

L’activité des ouvrières est modulée dans le temps par l’épigénétique. D’abord nettoyeuses, puis nourrices pour le couvain et la reine grâce à leurs glandes hypopharyngiennes. Plus tard elles vont ventiler pour maintenir une température et une hygrométrie idéales. Les cirières vont bâtir les rayons. Les magasinières vont stocker le miel avant de devenir les gardiennes de l’entrée de la ruche face aux pillardes ou aux agresseurs divers. Ce n’est qu’après 3 semaines de travaux à l’intérieur de la ruche que les butineuses s’envolent, d’abord lors de petits vols de reconnaissance puis pour des vols de plus longue distance pour rechercher nectar, miellat, pollen et eau.

Dès le 2e-3e jours après son émergence, la reine effectue ses vols de reconnaissance pour préparer son vol nuptial indispensable à sa fécondation par plusieurs mâles à la vue surdéveloppée. La reine pourra alors pondre, pendant 4-5 ans, un nombre d’œufs avoisinant 500'000 !

Author:Corona apicultores (résumé par Claude Pfefferlé)
Back to overview